Close

Techniques de brainstorming

Suscitez des moments d'étonnement à n'en plus finir

Parcourir les rubriques
Parachutistes distribuant du contenu

À quoi correspondent les techniques de brainstorming ? Il s'agit des bonnes pratiques permettant d'obtenir les meilleures idées lors d'une session de brainstorming.

Vous avez inscrit une session de brainstorming au calendrier et vous êtes prêt à faire jaillir les idées brillantes.

Mais il y a un problème : il ne faut pas croire qu'il vous suffit de rassembler tout le monde dans une pièce et de regarder la magie opérer.

Une session de brainstorming efficace a besoin de davantage qu'un simple groupe de cerveaux, elle a besoin d'une structure. Cela signifie que vous devez venir avec quelques questions et exercices pour lancer le processus de génération d'idées.

Vous trouverez ci-dessous différentes techniques de brainstorming réparties en quatre catégories. Vous pourrez ainsi aider tout le monde à trouver les meilleures idées et à tirer le meilleur parti du temps passé ensemble.

Techniques de brainstorming visuel

Il n'est pas nécessaire d'être un artiste pour y parvenir. Sortez quelques marqueurs, et gribouillez pendant ces exercices de brainstorming visuel pour vous changer les idées et trouver des solutions créatives.

1. Mind mapping

Vous pouvez le faire : seul ou en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Bloc papier ou tableau blanc
  • Marqueurs

Comment ça marche : le mind mapping vous oblige à explorer les différentes facettes d'un problème et à organiser vos idées en fonction des solutions possibles. Vous devez commencer par la question centrale ou le problème majeur à résoudre, qui doit être placé au centre de votre bloc papier ou tableau blanc.

La question doit être suffisamment spécifique pour donner une direction, sans restreindre les participants dans un seul mode de pensée. Par exemple, demandez : « Comment pouvons-nous améliorer les délais de réponse aux clients ? » au lieu de poser une question générale comme : « Comment pouvons-nous offrir un meilleur service client ? »

À partir de là, notez les différentes idées liées à cette question et placez-les dans des bulles séparées autour de la question centrale. Ensuite, utilisez ces idées pour en susciter de nouvelles, que vous pouvez relier à l'aide de cercles, de lignes et de flèches.

Le résultat est brouillon ? C'est le but. Vous pouvez maintenant faire le tri entre toutes ces idées, et ne garder que les meilleures.

2. Storyboard

Vous pouvez le faire : seul ou en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Post-its
  • Marqueurs
  • Un mur blanc

Comment ça marche : vous avez probablement entendu parler du storyboard, qui sert à découper un script ou un scénario de film. Cet outil fonctionne aussi très bien pour le brainstorming, afin d'établir une série d'opérations ou un processus.

Par exemple, imaginez que votre équipe et vous-même essayez de concevoir un processus d'intégration des employés. Avec cette technique de brainstorming, tous les participants prennent des post-its sur lesquels ils notent les étapes qu'ils considèrent comme faisant partie du processus d'intégration (p. ex., déjeuner d'accueil, visite des bureaux, entretien individuel avec le chef d'équipe).

Puis, vous recueillez les post-its, supprimez les doublons et collez les notes sur un mur blanc pour organiser au mieux les étapes du processus d'intégration. Lorsque tout le monde est d'accord, notez l'ordre pour que chacun puisse le prendre pour référence.

3. Dessin en groupe

Vous pouvez le faire : en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Crayons
  • Feuilles de papier

Comment ça marche : la science dit que dessiner peut stimuler notre concentration, améliorer notre créativité et augmenter notre capacité à résoudre des problèmes. Prenez des crayons, nous allons faire une séance de dessin groupée. Réveillez vos âmes d'artistes !

L'exercice est tout simple : chaque membre de l'équipe prend une feuille de papier et dessine quelque chose en rapport avec le concept de base du brainstorming, par exemple des activités pour votre prochaine sortie en équipe.

Lorsque cette première série de dessins est terminée, chaque participant passe sa feuille à son voisin, qui fait un autre dessin en rapport avec le premier. Si la première personne a dessiné une pizza, la deuxième peut dessiner une bouteille de vin. Puis, continuez à faire passer les dessins. Lorsque vous avez fait le tour des participants, récupérez les croquis et discutez-en.

C'est une activité ludique qui peut aider les membres de l'équipe à se trouver des points communs et à avoir des idées innovantes.

Starbursting

Vous pouvez le faire : seul ou en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Marqueur
  • Bloc papier ou tableau blanc

Comment ça marche : sur votre bloc papier ou votre tableau blanc, dessinez une étoile à six branches et écrivez en son centre le défi, le problème ou l'opportunité qui fait l'objet de votre brainstorming. Par exemple, imaginez que votre équipe souhaite créer un webinaire dont vous n'avez pas encore défini les détails.

À chaque pointe de l'étoile, écrivez les termes suivants : qui, quoi, quand, où, pourquoi et comment.

Maintenant, notez les questions qui commencent par chacun de ces termes. Par exemple, « Qui animera notre webinaire ? » ou « Qui est le public visé par ce webinaire ? » Notez autant de questions que possible pour chaque terme, qu'elles soient évidentes ou non.

Ces questions en étoile vous permettent, à vous et à votre équipe, d'explorer toutes les possibilités et de réfléchir à tous les aspects d'une idée ou d'un projet.

Techniques de brainstorming analytique

Vitesses

1. Cartographie du parcours client

Vous pouvez le faire : en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Tableau blanc
  • Marqueurs
  • Post-its
  • Chronomètre

Comment ça marche : cette technique vous aide à visualiser l'image que les clients se font de votre produit ou service, ainsi que leur expérience globale.

Quel est le rapport avec le brainstorming ? Parfois, il suffit de se mettre à la place de quelqu'un d'autre pour explorer différents points de vue sur un problème ou une question.

La cartographie du parcours client permet de se mettre à la place du client pour tenter de trouver des solutions ou des idées auxquelles vous n'auriez pas pensé par vous-même. Dans ce scénario, nous expliquons de façon détaillée comment utiliser la cartographie du parcours client.

2. Cartographie des dépendances

Vous pouvez le faire : en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Ordinateur portable
  • Grand écran d'affichage
  • Tableau blanc ou document numérique partagé

Comment ça marche : le brainstorming ne sert pas qu'à obtenir de nouvelles idées innovantes. Il peut aussi servir à gérer les problèmes de façon proactive avant qu'ils ne fassent dérailler vos projets.

C'est là que la cartographie des dépendances entre en jeu. Elle vous aide à repérer les difficultés potentielles et à les gérer en amont. Grâce à la cartographie des dépendances, votre équipe et vous-même pouvez identifier :

  • les systèmes concernés : quelles équipes et quels processus sont concernés par votre travail, et de quelle façon ?
  • les risques et les atténuations : quelles sont les principales craintes relatives à ce projet ? Quel est leur impact sur le projet ?

Une fois les risques et les dépendances identifiés, votre équipe et vous-même devez les étudier afin d'élaborer un plan qui permet de tous les gérer. Veillez à nommer une partie prenante pour chacun, afin de savoir qui doit prendre en charge activement chaque risque tout au long du projet.

Vous souhaitez en savoir plus ? Dans ce scénario, vous trouverez une description complète de l'utilisation de la cartographie des dépendances.

3. Pre-mortem

Vous pouvez le faire : en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Tableau blanc ou papier kraft
  • Marqueurs
  • Post-its
  • Chronomètre

Comment ça marche : un pre-mortem consiste à voir le verre à moitié plein, puis le verre à moitié vide. Vous diviserez votre équipe en deux groupes : le groupe en échec et le groupe en réussite.

Le groupe en échec cherchera toutes les raisons pour lesquelles votre projet peut connaître un échec retentissant, pendant que l'équipe en réussite réfléchira à toutes les raisons pour lesquelles ce projet peut être un immense succès. À partir de là, vous comparerez les hypothèses de réussite et d'échec, puis vous les réduirez aux trois principales chances de réussite et aux trois principaux risques d'échec.

Vous pourrez ainsi vous projeter dans l'avenir et mieux contourner les obstacles. Dans ce scénario, découvrez comment réaliser un pre-mortem.

4. Analyse S.W.O.T.

Vous pouvez le faire : seul ou en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Papier
  • Marqueurs

Comment ça marche : S.W.O.T. est l'acronyme pour Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats (Points forts, Points faibles, Opportunités et Menaces), soit précisément les éléments à identifier pour mieux planifier votre projet.

Sur une feuille de papier, tracez quatre colonnes que vous nommerez S, W, O et T (une pour chaque lettre de l'acronyme), puis commencez à renseigner les colonnes.

Parmi de nombreuses idées émises en brainstorming, peut-être que ce nouveau concept d'app va vous différencier de la concurrence (point fort) ; il pourrait être présenté lors de votre prochaine conférence pour les utilisateurs (opportunité). Cependant, la demande pour ce type d'app n'est pas forte pour le moment (point faible) et de plus en plus de concurrents se dirigent vers un produit similaire (menace).

L'analyse S.W.O.T. permet de réfléchir en profondeur à ce produit, d'anticiper les problèmes éventuels et d'optimiser tous ses aspects avant de le présenter ailleurs. Voici des informations complémentaires pour transformer les résultats de l'analyse S.W.O.T. en stratégies exploitables.

Techniques de brainstorming créatif et ludique

Une session de brainstorming est un effort organisé pour encourager votre équipe à sortir des sentiers battus, mais elle doit aussi être l'occasion de passer un bon moment. Utilisez quelques techniques créatives pour jouer un peu avec le processus. Voici quelques idées.

Illustration de deux personnes travaillant sur un tableau blanc

1. Brainstorming disruptif

Vous pouvez le faire : en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Cartes disruptives
  • Tableau blanc
  • Marqueurs
  • Post-its
  • Chronomètre

Comment ça marche : le brainstorming disruptif est un outil génial pour générer autant d'idées que possible et retenir les meilleures en fonction d'un ensemble de contraintes.

C'est une étape un peu longue (décrite en détail dans ce scénario), mais le principe est de diviser votre équipe en groupes, chaque groupe devant trouver autant d'idées que possible sur un thème donné. Par exemple, comment augmenter le nombre de souscriptions à notre newsletter ? Chaque groupe note ses idées sur des post-its et les colle sur son tableau blanc.

Puis, chaque personne se lève, se dirige vers les tableaux des différents groupes et retire les idées qu'elle ne soutient pas. Les idées sont jetées par terre – littéralement.

De là, vous reprenez le brainstorming disruptif pendant au moins 10 minutes dans chaque groupe. Vous ajoutez de nouvelles cartes disruptives, déplacez les membres de l'équipe d'un groupe à l'autre, et générez autant d'idées que possible en fonction des contraintes indiquées par la carte disruptive. Par exemple, si vous tirez la carte « accès limité » (qui oriente les idées vers l'exclusivité), il faut trouver comment rendre la newsletter plus sélective. La souscription doit-elle devenir payante ? La newsletter doit-elle proposer des remises ou du contenu exclusif ?

Ensuite, vous sélectionnez à nouveau les meilleures idées. L'activité est ludique, collective et animée, les participants ne s'endorment pas autour de la table.

2. Souhaits

Vous pouvez le faire : seul ou en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Crayons
  • Papier

Comment ça marche : l'un des intérêts du brainstorming est de donner l'occasion de réfléchir sans contraintes et de proposer des solutions idéales à vos problèmes, comme si l'argent et le personnel étaient illimités.

C'est tout l'intérêt de cette méthode : viser les étoiles. Par exemple, si vous deviez organiser le déjeuner annuel avec vos clients, quel serait le lieu de vos rêves ? (en haut de l'Empire State Building) Qui inviteriez-vous comme intervenant ? (Michelle Obama) Quel serait le plat principal ? (un steak de bœuf de Kobe) Allez-y, lâchez-vous.

Après avoir noté tous vos souhaits, partagez-les avec le groupe et évaluez la faisabilité de ces idées. Comment en faire une réalité ? Vous seriez surpris des réponses.

3. Connexions forcées

Vous pouvez le faire : en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Objets pris au hasard
  • Crayons
  • Papier

Comment ça marche : parfois, les neurones de votre équipe ont juste besoin d'un stimulant, même s'il n'a rien à voir avec votre projet ou votre objectif final.

Essayez ceci : apportez un sac d'objets pris au hasard lors de la prochaine session de brainstorming. Sortez deux ou trois objets et demandez à votre équipe de citer toutes les façons d'associer ces choses entre elles.

Pas besoin que cela ait un sens quelconque. Mais essayer de trouver le lien entre un parapluie et de l'herbe à chat va réveiller le côté inventif de votre équipe.

Blocs empilés

4. Écriture en équipe

Vous pouvez le faire : en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Crayons
  • Papier

Comment ça marche : cette technique de brainstorming ressemble un peu à ce que nous appelions il fut un temps le « téléphone arabe ». Chaque membre de l'équipe note quelques idées sur un morceau de papier.

Puis, les papiers tournent entre les participants et chacun note ses propres idées, en rapport avec l'idée d'origine. Lorsque chaque morceau de papier a fait le tour de la salle, la discussion peut commencer.

C'est drôle de lire les idées de chacun, et de voir comment les idées s'influencent entre elles. Avec ce type de brainstorming, chacun peut participer activement, qu'il soit timide ou extraverti.

5. Jeu de rôle

Vous pouvez le faire : en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Sac ou chapeau
  • Morceaux de papier
  • Crayon

Comment ça marche : avoir un point de vue figé est dans la nature humaine. Avec les jeux de rôle, on peut se mettre à la place de quelqu'un d'autre et voir les choses de façon différente.

Lors de votre prochaine session de brainstorming, apportez un sac ou un chapeau contenant des morceaux de papier. Sur chaque papier, notez le nom d'une personne. Il peut s'agir de noms de clients, de membres du CA, de célébrités ou encore de personnages historiques.

Demandez à tous les participants de tirer un papier et de trouver des idées comme s'ils étaient la personne désignée sur le papier. Comment le Général de Gaulle s'y prendrait pour augmenter les téléchargements d'apps payantes ? Comment s'y prendrait Omar Sy ? C'est un excellent moyen de s'éloigner de ses préjugés et de faire tomber les barrières !

6. Brainstorming basé sur des hypothèses

Vous pouvez le faire : seul ou en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Une imagination débordante

Comment ça marche : parfois, vous avez juste besoin d'une pause, d'un moment pour réfléchir à une situation d'une manière complètement différente.

C'est là qu'il faut vous poser une série d'hypothèses, sous la forme de questions « et si... ? ». Par exemple, et si le problème était plus grave ? Ou bien, et si cela se passait dans une autre équipe ? Ou à un moment totalement différent ? Et si ce problème n'existait pas du tout ?

En discutant ouvertement de ces questions, il est possible de trouver des solutions vraiment inédites, en aidant votre équipe à sortir de ses modes de pensées.

7. Jeux d'impro

Vous pouvez le faire : en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Cela dépend du jeu choisi

Comment ça marche : les cerveaux de votre équipe ont peut-être juste besoin d'un échauffement, pour être prêts à travailler et à réagir instantanément. Les jeux d'improvisation sont une méthode informelle et souvent très drôle pour faciliter les interactions dans l'équipe.

Essayez cela : demandez aux participants de raconter une histoire, chacun prononçant un mot à la fois. Ou jouez au « portait de famille », où chaque groupe a 10 secondes pour poser sur un portrait de famille thématique, par exemple « une famille de gymnastes » ou une autre idée dans ce genre. Ou bien demandez aux participants de jouer des personnages dans une scène, en échangeant les rôles dès que quelqu'un dit « Changez ! »

Découvrez d'autres jeux d'impro à essayer avec votre équipe.

Avec un exercice tout simple pour démarrer la session, par exemple raconter une histoire gênante, vous pouvez mettre votre équipe dans de bonnes dispositions pour partager des idées nouvelles.

Techniques de brainstorming pour préciser et affiner vos idées

Votre session de brainstorming a remporté un franc succès et maintenant, vous avez des milliards d'idées à concrétiser. C'est génial ! Mais c'est aussi une trop bonne chose. Pourquoi ne pas en profiter pour réunir votre équipe une fois de plus pour affiner certaines de ces suggestions et trouver les meilleures solutions. Essayez ces approches.

Flèche dans une cible

1. Argumentaire éclair

Vous pouvez le faire : en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Post-its
  • Marqueurs
  • Tableau blanc ou mur vierge
  • Chronomètre

Comment ça marche : suite à votre session de brainstorming, vous êtes tombés d'accord sur une idée que vous adorez. Mais il reste un obstacle à franchir : avoir l'adhésion des autres services ou des autres parties prenantes.

Ne communiquez pas votre idée tant que votre équipe et vous-même n'avez pas réalisé cet exercice d'argumentaire éclair. Demandez à votre équipe d'élaborer plusieurs argumentaires de deux ou trois lignes qui vendent bien votre idée, puis votez pour le meilleur. Pour plus de détails sur la tenue d'une session d'argumentaire éclair, consultez ce scénario.

Lorsque vous avez terminé, vous devriez avoir ciblé les points forts et les principaux avantages de votre idée.

2. Sparring

Vous pouvez le faire : en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Des imprimés de vos idées ou de votre travail
  • Post-its
  • Stylos ou marqueurs
  • Chronomètre

Comment ça marche : vous hésitez peut-être entre plusieurs idées ou vous ne savez pas laquelle est réalisable. Le sparring est un bon moyen d'obtenir les retours de vos pairs et de déterminer la meilleure idée.

Le sparring consiste davantage à améliorer les idées qu'à les générer. Partagez le travail ou les idées sur lesquels vous souhaitez des retours, puis demandez aux membres d'équipe de les mettre à l'épreuve : faire des annotations, poser des questions, formuler des critiques, etc.

Résistez à la tentation de faire des corrections immédiates. Il s'agit simplement de poser des questions et de recueillir de précieux commentaires. Intrigué ? Découvrez si le sparring peut vous aider à faire le tri dans vos idées en consultant ce scénario.

3. S.C.A.M.P.E.R.

Vous pouvez le faire : seul ou en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Crayons
  • Papier

Comment ça marche : S.C.A.M.P.E.R est l'acronyme pour substituer, combiner, adapter, modifier, éliminer et retourner. Chacune de ces étapes permet de tester à fond vos idées.

Par exemple, que deviendrait le projet si nous remplacions cet élément par celui-là ? Ou que se passerait-il si nous éliminions toute cette fonctionnalité ?

Vous pouvez ainsi examiner tous les aspects d'une idée et vous assurer que vous êtes sur la bonne voie.

4. Framework DACI

Vous pouvez le faire : en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

Comment ça marche : vous avez une idée ou une solution, mais vous ne savez pas comment avancer. Comment faire ?

Le framework DACI simplifie la prise de décision ; à tout moment, vous savez qui peut influer sur la décision et qui doit valider le résultat final. Avec ce système, vous assignez le meneur, l'approbateur, les contributeurs et les intervenants informés, afin de clarifier les rôles et les responsabilités.

Pour en savoir plus sur le framework DACI, consultez ce scénario.

5. Définition du problème

Vous pouvez le faire : seul ou en équipe

Ce dont vous aurez besoin :

  • Tableau blanc ou papier kraft
  • Post-its
  • Marqueurs
  • Papier
  • Chronomètre

Comment ça marche : contrairement aux autres techniques, celle-ci doit être employée en amont de la session de brainstorming, pour que votre équipe ait de meilleures chances de réussite.

La définition de problème consiste à mettre le doigt sur le problème central à résoudre (par exemple, améliorer la collaboration entre le service marketing et l'équipe commerciale), puis à rédiger l'énoncé du problème. Ainsi, vous pouvez préparer vos questions de brainstorming avec un objectif clair, sans restreindre la réflexion des participants.

Consultez ce scénario pour découvrir comment utiliser la définition du problème à votre avantage.

Voici le moment des idées de génie…

Il y a plein d'avantages à faire du brainstorming, tant que vous le faites bien. Mais n'oubliez pas que réfléchir ensemble ne sert à rien si vous n'êtes pas préparés à mener la discussion avec des exercices, des outils et des instructions bien réfléchis.

La prochaine fois que vous manquez d'idées pour un brainstorming efficace, consultez ce guide pour trouver des activités qui permettront à votre équipe de trouver les meilleures idées, en passant un super moment.

Vous pourriez également aimer

Jeu de brainstorming disruptif

Dressez une longue liste d'idées brillantes en une seule session de brainstorming

Modèle de planification de projet

Définissez, délimitez et planifiez les étapes importantes de votre prochain projet

suivant
Software